Skip to content

Profession

Au sens large, une profession désigne les types d’activités professionnelles entreprises par un individu. Le terme peut être utilisé pour décrire un travailleur ou un emploi.

Accueil > Projets > Mots du boulot > Profession

Dernière mise à jour : 06-2020

Définitions et sources

Dans le but d’organiser l’information sur le monde du travail de manière gérable et cohérente, bon nombre d’organismes statistiques nationaux utilisent des codes normalisés de profession et des conventions d’appellation pour compiler et analyser l’information sur le marché du travail (IMT).

Classification nationale des professions

Définition

Dans le langage courant, les termes profession et emploi sont souvent utilisés de manière interchangeable. Cependant, à des fins de statistique et de classification, ces deux mots ont un sens différent. Dans ce contexte, l’étiquette profession s’applique à un ensemble d’emplois liés à un même domaine. Plus précisément, une profession est définie comme un ensemble d’emplois assez semblables sur le plan du travail exécuté pour qu’il soit possible de les regrouper sous un même titre. Pour sa part, un emploi est défini par l’ensemble des tâches et fonctions (c.-à-d. travail) qui sont ou qui devraient être accomplies par un même travailleur. Par exemple, les trois emplois suivants – infirmier en hémodialyse, agent de prévention des infections et infirmier en soins aux grands brûlés – sont assez semblables quant au travail effectué pour être regroupés sous l’étiquette professionnelle commune d’infirmiers autorisés.

Profession : Définition dans la CNP

Un ensemble d’emplois suffisamment analogues sur le plan du travail exécuté pour qu’il soit possible de les regrouper sous un même titre à des fins de classement.

Emploi : Définition dans la CNP

Toutes les tâches et responsabilités (c.-à-d. travail) qui sont ou qui devraient être exécutées par un même travailleur dans le cadre de ses fonctions.

Structure et contenu

La CNP classe les types d’emplois en 500 groupes de base de professions, tous identifiés par un code à quatre chiffres. Chaque chiffre a une signification particulière, comme l’indique le tableau ci-après, et classifie les professions par catégorie et niveau de compétence ainsi qu’industrie. Vous pouvez consulter l’entière structure de classification ici.

Code de la CNP à 1 chiffre 10 grandes catégories professionnelles
Code de la CNP à 2 chiffres 40 grands groupes
Code de la CNP à 3 chiffres 140 groupes intermédiaires
Code de la CNP à 4 chiffres 500 groupes de base

 

Les groupes de base peuvent être rassemblés sous une catégorie de professions plus large, selon le premier, les deux premiers ou les trois premiers chiffres du code de la CNP. Par exemple, le groupe de base CNP 1227 désigne les Juges de paix et officiers/officières de justice qui peuvent être regroupés de la manière suivante :

1 Affaires, finance et administration

12 Personnel de supervision du travail administratif et financier et personnel administratif

122 Personnel administratif et de réglementation

1227 Juges de paix et officiers/officières de justice

 

Chaque code de quatre chiffres comporte une brève description (l’énoncé principal), des exemples de titres d’emplois, des inclusions et exclusions, les principales responsabilités et les exigences de l’emploi. Parmi les exemples de titres d’emplois sous le code 1227, nous retrouvons commissaire aux mariages, administrateur/administratrice d’un tribunal, coordonnateur/coordonnatrice des services judiciaires et registraire en matière de faillites.

Les deux premiers chiffres de chaque code de la CNP sont aussi associés au genre de compétence et niveau de compétence de la profession, mais ils n’indiquent pas de façon détaillée les compétences et connaissances requises. Le genre de compétence correspond au type de travail effectué et au premier chiffre du code de la CNP. Les compétences sont divisées en 10 genres, identifiées par un chiffre de 0 à 9.

Description 1er chiffre du code de la CNP
Gestion 0
Affaires, finance et administration 1
Sciences naturelles et appliquées et domaines apparentés 2
Secteur de la santé 3
Enseignement, droit et services sociaux, communautaires et gouvernementaux 4
Arts, culture, sports et loisirs 5
Vente et services 6
Métiers, transport, machinerie et domaines apparentés 7
Ressources naturelles, agriculture et production connexe 8
Fabrication et services d’utilité publique 9

Le niveau de compétence désigne la durée et la nature des études et de la formation généralement requises pour remplir les fonctions de la profession en question. Il est déterminé par le deuxième chiffre du code de la CNP pour toutes les professions sauf celles de gestion (0). La CNP identifie par les lettres A à D quatre catégories de niveau de compétence. Les niveaux de compétence sont les suivants :

Niveau de compétence Description 2e chiffre du code de la CNP
Niveau A Diplôme universitaire (baccalauréat, maîtrise ou doctorat) 0 ou 1
Niveau B Un certain nombre d’années d’études postsecondaires dans un collège communautaire, de formation d’apprenti, de formation en cours d’emploi ou de cours de formation propres à une profession 2 ou 3
Niveau C Diplôme d’études secondaires et cours de courte durée ou études secondaires avec formation en cours d’emploi 4 ou 5
Niveau D Formation en cours d’emploi ou aucunes études formelles requises 5 ou 6

Par exemple, le groupe de base portant le code CNP 3012, Infirmiers autorisés/infirmières autorisées et infirmiers psychiatriques autorisés/infirmières psychiatriques autorisées, peut être classé avec tout autre code de la CNP à quatre chiffres commençant par 301 pour créer le groupe intermédiaire à trois chiffres Personnel professionnel en soins infirmiers. De la même façon, tous les codes commençant par 30 sont classés sous le grand groupe à deux chiffres Personnel professionnel en soins infirmiers. Cela comprend le Secteur de la santé (code de la CNP 3) qui requiert un niveau de compétence A (le 2e chiffre du code est 0).

Histoire de la CNP

Avant 2011, il existait deux classifications nationales des professions au Canada : la Classification nationale des professions pour statistiques 2006 (CNP-S 2006) conçue par Statistique Canada et la Classification nationale des professions (CNP) conçue par EDSC. Les structures de regroupement des deux classifications différaient bien que chacune offrait un répertoire complet de toutes les catégories d’emplois canadiens et leurs descriptions.

À l’origine, la CNP d’EDSC se voulait être une mise à jour de la Classification canadienne descriptive des professions. Elle regroupait les professions par type d’études et niveau de scolarité. Étant donné les exigences propres à une classification statistique, Statistique Canada a jugé nécessaire de concevoir une structure de classification différente de celle de la CNP d’EDSC et a ainsi créé la CNP-S 2006. La CNP-S 2006 a donc été créée afin de recueillir et de classer les données du Recensement et de l’Enquête sur la population active (EPA). Cette classification a été pensée de sorte que chaque profession comporte un nombre à peu près égal de travailleurs.

L’existence de deux CNP parallèles a créé de la confusion. Par conséquent, EDSC et Statistique Canada ont uni leurs forces pour réviser et fusionner les systèmes de classification nationale des professions en 2011. Désormais, EDSC et Statistique Canada développent et gèrent en étroite collaboration le système de CNP.

Mises à jour

La CNP est régulièrement mise à jour pour refléter les changements du marché du travail canadien. La plus récente version, approuvée le 20 décembre 2019, est la CNP 2016 Version 1.3. Celle-ci est une mise à jour de la version précédente CNP 2016 Version 1.2. Deux types de modifications ont été apportées au cours de la dernière révision : structurelles et non structurelles.

Les modifications structurelles comprennent les changements au cadre du système de CNP. Elles peuvent comprendre des changements aux limites conceptuelles et le déplacement de professions d’un groupe à un autre. Le système de CNP est révisé tous les 10 ans et, au besoin, des changements structurels sont apportés. Les modifications qui en résultent sont appelées des révisions. Les modifications non structurelles comprennent les changements tels que l’ajout de nouveaux titres professionnels aux groupes actuels et les modifications aux descriptions de groupes de base. Ces changements sont apportés lorsque les besoins se présentent; les plus récents datent de décembre 2019. Les révisions et mises à jour comportent plusieurs étapes.

  1. Consultations des parties concernées.
  2. Compilation et analyse des informations afin d’établir leur pertinence
  3. Évaluation des répercussions des révisions proposées
  4. Établissement des priorités
  5. Recherches plus poussées

Finalement, Statistique Canada et EDSC examinent en détail les recommandations et décident conjointement toute révision éventuelle.Lorsqu’une nouvelle classification est créée dans la CNP, Statistique Canada met à jour les données déjà recueillies au moyen de tableaux de concordance décrivant en détail tous les changements apportés aux différentes professions dont le code compte 4 chiffres. Cependant, ces tableaux de concordance n’offrent pas de renseignements sur la part des emplois qui ont changé de classification. Statistique Canada ne publie pas de tableau de concordance en cas de mises à jour mineures. Toutefois, les renseignements concernant les modifications, déplacements ou suppressions de titres sont fournis dans l’introduction de la CNP.

Classification internationale type de professions (CITP)

La Conférence internationale des statisticiens du travail a adopté la Classification internationale type de professions (CITP). Statistique Canada produit un tableau de concordance CITP/CNP qui illustre les liens entre la CNP 2016 et la CITP 2008.

Les États-Unis possèdent leur propre classification, la Standard Occupational Classification (SOC), utilisée comme référence statistique par les agences fédérales, dont le Bureau of Labor Statistics (BLS). La plus récente version de la SOC américaine est la 2018 SOC qui contient 867 professions détaillées, regroupées en 459 grandes catégories professionnelles. Les mêmes catégories professionnelles sont utilisées dans l’Occupational Information Network-Standard Occupational Classification (connue sous l’acronyme O*NET), qui associe les professions à des caractéristiques de travailleurs et d’emplois, notamment des compétences.

Accès aux données

Divers sondages de Statistique Canada fournissent des données sur les professions. Différents canaux y mènent, chacun offrant un niveau de détail distinct.

Statistique Canada

Tableaux de données Produits et services personnalisés Collection de fichiers de microdonnées à grande diffusion (FMGD) Accès à distance en temps réel (ADTR) Centres de données de recherche (CDR)
Enquête sur la population active Plusieurs tableaux disponibles de données de 1 et 2 chiffres seulement Plusieurs tableaux disponibles selon les critères de confidentialité Plusieurs tableaux disponibles de données de 1 et 2 chiffres seulement Permet d’obtenir des données ayant jusqu’à 4 chiffres. Des règles de confidentialité et de fiabilité s’appliquent. Permet d’obtenir des données ayant jusqu’à 4 chiffres. Des règles de confidentialité s’appliquent (taille minimale de case pour 5 observations par mois et 30 par année).
Recensement Plusieurs tableaux disponibles de données ayant jusqu’à 4 chiffres Plusieurs tableaux disponibles selon les règles de suppression Plusieurs tableaux disponibles de données de 1 et 2 chiffres seulement Non disponible Permet d’obtenir des données ayant jusqu’à 4 chiffres. Certaines règles de confidentialité s’appliquent.
Enquête sur les postes vacants et les salaires Plusieurs tableaux disponibles de données ayant jusqu’à 4 chiffres Plusieurs tableaux disponibles selon les règles de suppression Non disponible Non disponible Non disponible
Enquête sur la dynamique du travail et du revenu (EDTR) Non disponible Plusieurs tableaux disponibles selon les règles de suppression Plusieurs tableaux disponibles de données de 1 et 2 chiffres seulement Permet d’obtenir des données ayant jusqu’à 4 chiffres. Des règles de confidentialité et de fiabilité s’appliquent. Non disponible

Encadré 1 : Désambiguïsation

Les professions diffèrent des emplois : Un emploi est défini comme un ensemble de tâches et responsabilités qui sont ou qui devraient être effectuées par une personne pour une seule unité économique. Une profession est un ensemble d’emplois assez semblables sur le plan du travail exécuté pour qu’il soit possible de les regrouper sous un même titre à des fins de classement. 

Les professions diffèrent des compétences : Les compétences désignent les habiletés acquises qu’un individu doit posséder pour effectuer efficacement un emploi, un rôle, une fonction, une tâche ou responsabilité. Les compétences ne sont habituellement pas observées. Cependant, les niveaux de compétence (représentés par la durée et le type d’études et de formation) et les genres de compétences (définis par le type de travail effectué) sont utilisés comme critères de classification dans le système de CNP.

Les professions diffèrent des industries : L’industrie désigne le rôle que joue l’établissement dans l’économie alors que la profession désigne le rôle d’une personne au sein d’un établissement. Ces deux variables peuvent être croisées pour offrir de l’information détaillée sur l’emploi. Un grand nombre de professions se retrouvent presque uniquement dans une seule industrie. Par exemple, les professions du secteur de la santé, comme les infirmiers/infirmières et les médecins, existent rarement en dehors de l’industrie de la santé (bien que de grandes usines ou des écoles élémentaires embauchent parfois directement un infirmier ou une infirmière). Si l’industrie et la profession d’une personne sont souvent liées, les catégories demeurent distinctes. En d’autres mots, une profession n’est pas nécessairement liée à un établissement ou à une entreprise précise.

Les professions diffèrent des catégories de travailleurs : La catégorie de travailleurs s’applique à un emploi précis et indique si une personne est un employé ou un travailleur autonome, quelle que soit sa profession.

Applications

Le concept de profession, et plus précisément le système de CNP, est au cœur de plusieurs politiques, dont les suivantes :

Immigration

Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) utilise les renseignements et le classement des professions de la CNP afin d’évaluer et de gérer les demandes d’immigration dans le cadre de divers programmes, entre autres :

Les programmes d’immigration provinciaux se servent également de la CNP pour classer et évaluer les demandes.

Perspectives professionnelles

La plupart des provinces et territoires ainsi que le gouvernement fédéral diffusent des perspectives du marché du travail pour informer les employeurs, les travailleurs et les responsables des politiques des déséquilibres possibles qui pourraient survenir dans le marché. Malgré les multiples approches, tous les modèles canadiens font des prévisions en ce qui a trait à la demande de main-d’œuvre par profession, selon les définitions de la CNP :

Sign up for Our Newsletter

Nous contacter

Pour toute question ou commentaire, contactez-nous et nous vous répondrons dans les plus brefs délais

613-695-0699

410, avenue Laurier Ouest,
bureau 410
Ottawa, Ontario K1R 1B7

Demandes des médias :
nadine.purdy@lmic-cimt.ca
Veuillez entrer votre nom.
Veuillez entrer un message.
Veuillez vérifier le captcha pour prouver que vous n'êtes pas un robot.