Skip to content

Les effets de la COVID-19 sur le développement de carrière

Les effets de la COVID-19 sur le secteur du développement de carrière

Avec la fermeture des entreprises et organisations non essentielles partout au pays, la pandémie de COVID-19 a eu des répercussions considérables sur tous les secteurs du marché du travail. Le personnel de première ligne doit composer avec des quarts de travail plus longs, des risques en matière de santé et de sécurité et des besoins croissants de la clientèle dans cette nouvelle réalité. De nombreuses entreprises s’efforcent de maintenir leurs activités en travaillant à distance lorsque possible. Qu’il s’agisse de nouvelles façons créatives de s’adapter et d’évoluer ou de lutter pour surmonter de nouvelles difficultés, personne ne vit le statu quo ces jours-ci.

Le secteur du développement de carrière ne fait pas exception. Si certains professionnels en développement de carrière (PDC) ont été mis à pied, beaucoup travaillent de longues heures pour répondre à des demandes croissantes et nouvelles. Le secteur du développement de carrière est au service de tous les Canadiens et Canadiennes, y compris les personnes qui sont le plus durement touchées par cette pandémie. En effet, les PDC se mobilisent à la fois pour trouver des solutions pour les personnes actuellement affectées par la crise et pour aider de manière proactive les Canadiens et les Canadiennes à progresser vers la reprise.

Les difficultés actuelles

Les professionnels en développement de carrière aident les personnes de tous âges et à tous les stades de carrière, des jeunes aux études qui explorent les possibilités d’avenir à ceux et celles qui passent du travail rémunéré à la retraite. La pandémie de COVID-19 pose des difficultés différentes pour chacun. En voici quelques exemples :

  • Les personnes en situation de pauvreté, de violence domestique ou d’itinérance ont besoin d’une intervention de crise. Beaucoup d’entre elles ne peuvent pas s’isoler de façon sécuritaire ou avoir accès à de l’eau propre ou des articles d’hygiène. Celles qui n’ont pas de téléphone ou d’ordinateur ne peuvent pas utiliser les services sociosanitaires dont elles ont besoin.
  • Les finissants et finissantes du secondaire sont dans le flou. Ces élèves ont un accès limité aux services d’orientation au moment où ils et elles doivent faire la transition vers l’éducation postsecondaire ou le marché du travail.
  • Les étudiants et étudiantes qui comptent sur des emplois d’été pour financer leur éducation voient leurs possibilités de gagner de l’argent diminuer.
  • Les finissants et finissantes en éducation postsecondaire se trouvent face à une concurrence énorme au moment où ils et elles tentent d’entrer sur le marché du travail, alors que des personnes plus expérimentées sont mises à pied.
  • Tout le corps étudiant jongle avec le passage inattendu aux études en ligne. Ces personnes font face à l’imprévisibilité constante, à des inquiétudes concernant leurs progrès scolaires et à l’extrême difficulté d’accéder aux stages et aux stages coopératifs.
  • Avec la hausse brutale du chômage, plus de personnes que jamais ont besoin d’aide. Qu’il s’agisse d’accéder à des programmes d’intervention d’urgence ou de se reconvertir pour chercher du travail dans un autre secteur, la demande de services de développement de carrière est importante et croissante.

Les PDC travaillent avec les Canadiens et les Canadiennes pour surmonter ces difficultés, mais de nombreux services publics de développement de carrière sont sous-financés et ont du mal à accéder à de la formation professionnelle et à des ressources et outils éprouvés.

L’utilité d’une bonne IMT pour aller de l’avant

Les PDC sont en première ligne pour soutenir les Canadiens et les Canadiennes lors de la transition vers le marché du travail de l’après-COVID-19. Maintenant plus que jamais, le Canada a besoin d’un écosystème de développement de carrière sain et d’information sur le marché du travail (IMT) actuelle pour que les PDC puissent répondre efficacement aux pics de demande prévus. En plus de ressources humaines et financières, de formation et d’outils adéquats, l’IMT suivante est nécessaire :

  • Un portail d’information fiable, centralisé et en langage simple, qui décrit tous les programmes d’aide d’urgence actuellement offerts par les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux.
  • IMT sur les secteurs et professions dans lesquels la demande devrait augmenter.
  • IMT sur les exigences en matière de compétences dans les secteurs et emplois à forte croissance actuels et projetés afin de cerner les possibilités de transférabilité.
  • IMT sur les possibilités de formation existantes, nouvelles et émergentes – à la fois spécifiques à la profession et plus générales, comme de la formation technologique pour soutenir le télétravail.
  • Collecte et diffusion rapide d’IMT sur les secteurs et professions présentant un large éventail d’emplois pouvant être exercés à distance.

Partenariat entre le CIMT et les PDC

Le CIMT s’emploie activement à comprendre l’effet de la COVID-19 sur le marché du travail au Canada et comment il peut aider les Canadiens et les Canadiennes à s’y retrouver dans ce monde du travail de plus en plus complexe. À cette fin, il est essentiel de déterminer quelles sont les professions recherchées et leurs exigences de travail (compétences et formation). L’heure est à la collaboration, à la créativité et au courage. Le secteur du développement de carrière est reconnaissant envers le CIMT et toutes les personnes qui travaillent avec nous pour mieux répondre aux besoins des Canadiens et des Canadiennes en matière de carrière.

sareena_hopkins-blog-150x150

Sareena Hopkins est directrice générale à la Fondation canadienne pour le développement de carrière (FCDC) et membre du Groupe consultatif pancanadien des intervenants (GCPI) du CIMT. 

s.hopkins@ccdf.ca

Laissez un commentaire