Nous devons mieux comprendre comment le monde du travail est en train de changer12 avril , 2018

Il ne se passe pas un jour sans qu’il n’y ait un article, un gazouillis, une publication ou une nouvelle étude sur la vitesse à laquelle le monde du travail change. Les progrès des nouvelles technologies occupent le devant de la scène, mais d’autres forces, comme le vieillissement de la population et le changement climatique — dont certains estiment qu’il est plus difficile de s’attaquer — se produisent également avec des risques tout aussi perturbateurs pour l’emploi et la société.

Ce que nous savons

Il ne fait aucun doute que le rythme de l’évolution et de l’adoption des technologies, du moins dans les pays développés, s’est accéléré. De même, il y a peu de doute quant aux risques potentiels que les technologies nouvelles et en évolution rapide, telles que l’intelligence artificielle (IA), et le vieillissement de la population posent au monde du travail. Même si l’on parle moins de ces questions, il y a aussi des avantages potentiels importants à ces questions et à d’autres changements structurels tels que de nouvelles possibilités d’emploi ou des améliorations du bien-être et de la santé et de la sécurité au travail, par exemple.

Ce que nous devons savoir

La plupart de ces nouvelles, du moins en ce qui concerne les technologies, indiquent une société potentiellement sans emploi. Mais la plupart de ces études, tout en attirant l’attention sur un débat important, manquent de précision pour être significatives pour les gens ou les décideurs politiques. Si nous voulons tirer parti de ces changements et relever les défis imminents, il est urgent d’apporter de l’information et des points de vue plus approfondis à cette discussion.

Collectivement, nous devons être plus précis dans notre diagnostic. Si les emplois changent plus rapidement qu’auparavant, de quelles façons ? Les emplois changent-ils plus vite aujourd’hui qu’ils ne l’ont fait pendant la révolution industrielle ou entre l’avant et l’après-guerre ? Notre évaluation gagnerait à se demander ce que nous entendons par : le roulement de la main-d’œuvre, la qualité de l’emploi, les changements sectoriels, les migrations internes ou une autre facette du monde du travail qui change plus vite que jamais. Le plus important est peut-être d’aller au-delà des chiffres clés et de déterminer quelles sont les implications pour certaines personnes et régions ? Cela revêt une importance particulière dans un pays aussi diversifié et aussi étendu que le Canada.

De plus, « plus vite que jamais » est souvent présenté d’une manière qui suggère que c’est une mauvaise chose, mais plus vite pourrait être bénéfique, selon le contexte. Nous devons faire un meilleur travail.

Des solutions pour susciter un changement positif

L’une des possibilités de ce que l’on entend par « plus vite que jamais » est que les politiques et les programmes doivent évoluer à un rythme équivalent afin de tirer parti des succès ou d’atténuer les défis. Toutefois, pour mieux informer les responsables des politiques ainsi que les Canadiens et les Canadiennes de ces changements à un niveau de granularité utile, nous avons besoin d’une meilleure information et d’une meilleure compréhension. Bien que des progrès importants aient été réalisés, il est de plus en plus difficile de faire en sorte que les Canadiens et les Canadiennes puissent avoir accès à l’information sur le marché du travail et à la compréhension du marché du travail. C’est parce que l’information elle-même, sa disponibilité, sa forme, son contenu et la façon dont elle est consommée, est en train de changer de façon nouvelle et dynamique.

C’est pourquoi le Forum des ministres du marché du travail a appuyé la création d’un nouveau Conseil canadien de l’information sur le marché du travail pour répondre au besoin d’information opportune, fiable, complète et facilement accessible sur le marché du travail. Cela est essentiel pour déterminer et continuer de répondre aux besoins des Canadiens et des Canadiennes sur le marché du travail, qu’il s’agisse de changements technologiques, du vieillissement de la population, de la transition vers une économie verte ou d’une autre facette de l’économie mondiale.

C’est dans cet esprit que le Conseil de l’information sur le marché du travail visera à apporter un point de vue indépendant et objectif sur les marchés du travail et l’information au Canada. Notre statut d’organisme sans but lucratif nous procurera l’autonomie et la souplesse dont nous avons besoin. Au cours des trois prochaines années, dans le cadre de notre plan stratégique inaugural, nous visons à répondre à autant de questions que possible et à habiliter les Canadiens et les Canadiennes, y compris les employeurs, les travailleurs, les chercheurs d’emploi, les universitaires, les décideurs, les éducateurs, les professionnels du domaine, les étudiants, les parents et les groupes sous-représentés, en leur fournissant des renseignements opportuns et fiables sur le marché du travail et des idées d’une manière attrayante qui appuie leur processus de prise de décision.

Suivez-nous sur Twitter pour rester au courant des progrès et ajouter votre voix à la discussion.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

+

Inscrivez-vous pour recevoir notre infolettre mensuelle